Chardonnerets et Canaris

Pinson du Nord

Pinson du Nord

Pinson du Nord

Fringilla montifringilla

Ordre : Passériformes

Famille : Fringillidés  ;

 

Biométrie :

Taille : 15 à 16 cm
Envergure :
Poids : 23 à 29 g

Statut de conservation IUCN :

Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué

EX EW CR EN VU NT LC NE

Distribution :

Distribution

Synonymes : Bergfink (sv), Brambling (en), Peppola (it), Pinzón real (es), Bergfink (al), Keep (nl)

Pinson du Nord Identification :
Le mâle adulte possède la tête noire, brillante ainsi que le dos jusqu'à la partie centrale. La poitrine et les épaules sont brun-jaune tirant sur l'orange, le ventre et le croupion sont blancs. Les ailes traversées de deux bandes blanches sont brun-noir ainsi que la queue. Seule la première plume rectrice extérieure est marquée d'une bande blanche moins apparente. Après la mue, lorsqu'il n'a plus son plumage nuptial, le mâle présente une tête d'un noir homogène et un dos agrémenté de bords gris et bruns à chaque plume qui le font confondre en cette saison avec sa femelle. Cette dernière est néanmoins reconnaissable grâce au sommet du crâne et de la nuque qui sont, chez elle, plus bruns et plus tachetés ainsi qu'aux faces latérales de Pinson du Nord la tête et au cou qui sont grises.

Chant :
Son extrait des CD 'Tous les Oiseaux d'Europe' de Jean C. Roché avec l'aimable autorisation de Sittelle et CEBA.
Le Pinson du Nord fringote, ramage, siffle. Le chant du mâle n'est audible que pendant la période de reproduction dans le nord de l'Europe. Suite répétée de cris nasillards et un peu métallique gnèèk gnèèk.

Habitat : Nidification et hivernation déterminent deux habitats bien distincts. En mars et avril, lorsqu'ils regagnent le nord où ils nichent, ils fréquentent les bois de Pinson du Nord bouleaux ou les forêts de résineux et de conifères mêlés de feuillus. Chaque année, en début d'octobre, de grands vols de pinsons du Nord entreprennent le long voyage de leur partie nordique vers le sud. Avec d'autres fringillidés, ils s'abattent alors sur les champs, les prairies, les friches, les décharges et les remblais. Ils recherchent également volontiers les hêtraies dont ils sont friands des fruits.
La Pinson du Nord zone de nidification ne se couvre géographiquement pas avec la zone des hêtraies fournissant les faines oléagineuses pour l'hiver. L'oiseau migrateur change de la taïga estivale et passe l'hiver dans les champs et forêts plus au sud (voir GLUTZ, Handbuch der Vögel Mitteleuropas, vol. 14/II)

Comportements : Le pinson du Nord a un instinct grégaire très prononcé. Dès la fin de la saison des nids, les pinsons se joignent aux autres familles, et tous ces fringillidés se remettent à vivre en grandes bandes. Pinson du Nord Ils se forment surtout dans les zones à hêtraies. De même, au cours de la migration, même s'ils se déplacent parfois en petits nombres, d'autres fois ce sont des nuées de milliers d'oiseaux. Pour échapper à l'hiver arctique rigoureux, les pinsons du Nord quittent en effet leur site de nidification dès que les jeunes sont émancipés. Le pinson du Nord est différent du pinson des arbres quant à sa couleur, mais il lui ressemble fort dans son mode d'alimentation, dans ses mouvements et dans toute son attitude. Même en vol, les deux oiseaux se ressemblent, mais on reconnaît alors le pinson du Nord à son croupion Pinson du Nord blanc luisant.

Vol : Dans un article de Dr. Bruderer on trouve des mesures de vitesse de vols migratoires de l'espèce, mesuré par radar. Les vols en bande, observés le matin et le soir dans un rayon de 50 km à la ronde des grands dortoirs sont très particuliers. Des bandes immenses ininterrompues sortent le matin des dortoirs pour chercher les terrains de gagnage. Peu avant la dissolution des dortoirs au printemps (début mars), les oiseaux voltigent dans le ciel au-dessus des dortoirs et forment des 'ballets' impressionnants. Pinson du Nord Dans le temps chassé et mangé (par ex. à Bergzabern,voir BREHMs Tierleben)

Nidification : Le nid est ordinairement calé à l'enfourchure d'une branche. Il est fait de mousses et fins brins d'herbe avec des poils et des plumes dans le creux. L'extérieur du nid, comme celui du pinson des arbres, est camouflé avec du lichen de l'arbre sur lequel il est installé. Tout le travail de construction du nid et de couvaison des 4 à 7 oeufs ,en apparence semblables à ceux du pinson des arbres, retombe sur la seule femellle. L'éclosion s'effectue Pinson du Nord au bout de 14 jours et à partir de ce moment-là, le mâle intervient fréquemment dans le nourissage des jeunes. Les deux parents apportent surtout des insectes à leur petits mais ils en font eux-même une forte consommation. Dans les conditions climatiques du nord, ce pinson ne peut élever qu'une seule couvée par saison.

Régime : Le pinson du Nord est principalement granivore hormis Pinson du Nord en période de reproduction au cours de laquelle les adultes et les jeunes se nourrissent essentiellement d'insectes. Sinon, ils picorent d'ordinaire les semences d'herbes folles et les graines de céréales, à une moindre fréquence les graines de bouleau, d'aulne et certaines baies. Il ne peut résister aux faines des hêtres : il est capable de nettoyer un endroit riche en faines jusqu'à ce qu'il n'en reste plus une seule (11 gr environ/jour) Ils peuvent même essayer Pinson du Nord de dégager la neige pour se nourrir (article de Claude et Gretl Nardin sur le dortoir de Chagey en Haute-Saône, Société d'Hist.Nat. du Pays de Montbéliard). Si une troupe de pinsons du Nord affamés s'installe dans une hêtraie, les oiseaux se mettent au travail en silence et on n'entend plus que le bruit des graines qui s'ouvrent et le bruissement des enveloppes laissées à terre.  



Pinson du Nord

Pinson du Nord

Pinson du Nord

Pinson du Nord

Pinson du Nord

Pinson du Nord




02/01/2009
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 50 autres membres