Chardonnerets et Canaris

Tarin des Aulnes

Tarin des aulnes

Tarin des aulnes

Carduelis spinus

Ordre : Passériformes

Famille : Fringillidés  ;

 

Biométrie :

Taille : 12 cm
Envergure :
Poids : 10 à 14 g

Longévité : 11 ans

Statut de conservation IUCN :

Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué

EX EW CR EN VU NT LC NE

Distribution :

Distribution

Synonymes : Grönsiska (sv), Siskin (en), Lucherino (it), Lúgano (es), Chizh (ru), Erlenzeisig (al), Sijs (nl)

Tarin des aulnes Identification :
Petit oiseau assez voisin du chardonneret au plumage vert-jaune vif. Calotte et menton noirs. Barre alaire, sourcil, croupion et côtés de la queue jaunes. Ventre plus clair qui semble pouvoir être également strié de noir sur fond blanc. L'impression de jaune vif tirant sur le vert est dûe au mélange de plumes noires discrètes parmi les plumes jaunes majoritaires.
La femelle est brun-gris entièrement striée dessous et dessus. Le dessus de la tête est jaune. Poitrine, ventre et sous-caudales sont blancs.

Mythologie - Symboles : Les tarins des aulnes sont si discrets pendant la période de reproduction, qu'une vieille légende germanique disait que ces oiseaux cachaient dans leur nid, une pierre magique Tarin des aulnes qui les rendait invisibles.

Chant :
Son extrait des CD 'Tous les Oiseaux d'Europe' de Jean C. Roché avec l'aimable autorisation de Sittelle et CEBA.
Il a un chant assez aigu et perçant qui peut être entendu d'assez loin. Gazouillis presque incessant. Cri au vol tsî-e ou tliie

Habitat : Le tarin des aulnes habite dans les bois, forêts ou terrains vagues assez boisés avec une préférence pour les conifères. On le rencontre assez souvent pendant la période hivernale près des aulnes et les bouleaux sur lesquels il vient se nourrir. Il n'hésite pas quelques fois à approcher de très près des habitations où il fréquente volontier les mangeoires.

Comportements : Il se déplace en groupe qui peut être formé de quelques individus à quelques dizaines de couples ! Il est souvent accompagné d'autres fringilles comme le sizerin flammé ou le chardonneret élégant. C'est un très bon percheur, il n'hésite pas a se mettre la tête en bas pour attraper quelques graines qu'il trouve à l'extrémité d'une branche.
Pendant la parade nuptiale, le mâle poursuit la femelle, puis se dresse devant elle les ailes entrouvertes et les plumes hérissées.

Vol : Vol nuptial circulaire papillonnant.

Nidification : Généralement bâtit très haut à l'extrémité d'une branche, les parents tressent avec finesse et application un nid en forme de coupe, avec de fins rameaux, herbes sèches, racines, mousse et lichens. Le fond est garni de radicelles, crins, plumes et duvet. La femelle pond 4 à 6 oeufs de couleur bleu pâle tacheté de roux qu'elle couvera seule pendant 12 à 14 jours. Les deux parents se chargent du nourrissage sur une période d'environ 14 jours.

Régime : Il se nourrit de graines qu'il trouve dans les aulnes, les bouleaux ou les ormes, mais aussi de graines de chardons et de pissenlits. Les jeunes sont nourris d'insectes 



Tarin des aulnes

Tarin des aulnes

Tarin des aulnes

Tarin des aulnes

Tarin des aulnes

Tarin des aulnes




02/01/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 48 autres membres