Chardonnerets et Canaris

La Colibacillose

La colibacillose

Introduction


La colibacillose est une des premières causes de décès au nid.
Cette maladie est due à un microbe que les parents possèdent dans leurs intestins mais chez qui il n'a aucune incidence. On dit dans ce cas qu'ils sont porteurs sains. Les colibacilles sont des hôtes normaux des intestins. Il n'est donc pas possible de les éliminer d'une colonie. Heureusement, le plus souvent, ces bactéries restent localisées dans les intestins sans envahir les organes. Il n'y a donc pas de maladie. Parfois, quand la souche est très virulente ou quand les défenses immunitaires sont affaiblies, ces bactéries peuvent traverser les intestins et envahir divers organes (foie, rate, poumons, articulations, ovaire,…). Alors la maladie apparaît : une des causes les plus fréquentes de baisse des défenses immunitaires...
Malheureusement, ceux-ci se transmettent par les fientes, ce qui entraîne donc la propagation du microbe sur le matériel et les aliments. La contamination peut se produire au moment de la ponte, de la couvaison, à l'éclosion des œufs voire quelques jours après la naissance. En effet, la coquille des œufs étant plus ou moins poreuse, la bactérie peut s'infiltrer à travers celle-ci lorsque la femelle se couche sur le nid avec les pattes ou le ventre souillé et donc contaminer l'embryon, cela peut même se terminer par sa mort dans l'œuf. Lorsque le microbe n'arrive pas à pénétrer la coquille, c'est souvent lors du nourrissage que les jeunes seront contaminés, car le colibacille trouve un terrain favorable chez les nouveaux nés. Il provoque principalement la diarrhée et donc la déshydratation des jeunes.



La Cause

Colibacillose provient du nom d'un bacille qui peuple habituellement l'intestin : escherichia coli. Sous le terme de colibacillose, on regroupe toutes les infections provoquées par les germes appartenant au genre colibacille.
Escherichia coli, plus de 1000 sérotypes différents dont 3 dangereux chez les oiseaux.

Les symptômes

Bactéries présentes normalement dans le tube digestif, les colibacilles deviennent pathogènes à la suite de circonstances favorisantes, dues principalement à un affaiblissement de l'état général et peuvent alors se disséminer dans tout l'organisme.
Les principaux symptômes sont : diarrhée, arthrite, troubles nerveux, oeufs noirs ,oiseau en boule, peu mobile, recherchant la chaleur. La colibacillose atteint les oiseaux à un moment de moindre résistance. Les colibacilles sont plus ou moins pathogènes, Les signes observés dépendent du virus associé et des conditions d'hygiène. Ce sont des diarrhées, des mauvaises croissances au nid, des mortalités en coquille. Le colibacille est présent normalement dans l'intestin des oiseaux. Une prolifération inhabituelle survient à l'occasion d'un stress. Il est souvent associé à un syndrome respiratoire. Il peut prendre une forme septicémique.
Le diagnostic de colibacillose peut être posé pour des jeunes au nid dans le cas de diarrhées très liquides, de couleur dorée et de formation d'un " bouchon " au niveau du cloaque.


Les traitements

Préventivement :

Une hygiène rigoureuse de la cage et des accessoires est nécessaire. L'utilisation de certains éléments simples peut éviter toute infestation. Par exemple le thym est un désinfectant puissant, il détruit les colibacilles ou, l'addition de vinaigre de cidre dans l'eau de boisson une fois par semaine ( 5ml /litre d'eau ).

Curativement :

Il faut absolument employer des antibiotiques (tétracyclines, ampicilline, néomycine...) et un pro biotique pour réensemencer le tube digestif comme les ferments lactiques.
L'administration fréquente et massive d'antibiotiques peut favoriser la prolifération des colibacilles en anéantissant la flore intestinale normale et en créant un vide que le colibacille tendra à combler.

Les colibacilles sont, heureusement, très sensibles à l'action des antibiotiques comme l'océmycine par exemple. Le traitement antibiotique permet de juguler rapidement l'infection à condition que tous les paramètres d'élevage soient bien maîtrisés (alimentation, hygiène).


02/01/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 49 autres membres