Chardonnerets et Canaris

Le Canari Brun


LE CANARI BRUN
par Francis Lemoine
 Reproduction totale ou partielle des articles et documents interdite sans l'autorisation de l'auteur.
Copyright tous pays



Le canari brun est certainement le canari dont le standard a connu l’évolution la plus importante et spectaculaire ces dernières années (avec le canari noir qui a aussi suivi cette même évolution).

Présentation
Après avoir connu des oiseaux enveloppés en phaéomélanine au dessin strié noyé et peu apparent, les canaris bruns se présentent actuellement avec un dessin oxydé et contrasté par rapport à l’intertrie. D’abord exposé en mosaïque, on rencontre maintenant ce type de dessin chez tous les bruns aussi bien en fond blanc, fond jaune, fond rouge. Cela se voit nettement dans toutes les grandes expositions internationales (Geel, Reggio …).
L’harmonisation du standard de cet oiseau entre les différents pays est en cours et une grande avancée a encore été faite lors de la réunion des experts OMJ au printemps 2004. Cet oiseau est maintenant rencontré dans toutes les grandes expositions.


Mâle brun jaune mosaïque
(photo et élevage Héry)
Les grandes lignes du standard sont :
Mélanine brune oxydée de tonalité brune foncée donnant un dessin strié long et continu sur la tête puis sur tout le dos (aspect de rayures) se détachant bien sur l’interstrie mélanisée. Absence de la phaéomélanine. Les meilleurs sujets sont très contrastés entre les stries et l’intertrie. Les stries seront assez larges chez les mosaïques et schimmels et moins chez les intensifs. Les rémiges et rectrices présentent cette tonalité brune foncée comme les stries. Bec, pattes et ongles sont légèrement brunâtres.


Mâles brun jaune mosaïque (Elevage Héry) et brun rouge mosaïque (Elevage Lemoine)
  Photo Héry

Les défauts le plus souvent rencontrés sont :
striation trop large ou trop fine, éclaircissement de certaines parties du corps (poitrine, front, gorge.. ), perte du dessin des flancs, dessin mal aligné, présence de phaéomélanine, écailles blanches.
Point de vue sur l’élevage :
A l’expérience, il s’avère essentiel d’accoupler brun x brun. L’accouplement noir x brun n’apporte rien ni aux noirs ni aux bruns.
Par ailleurs les accouplements entre les bruns actuels et les bruns anciens types (avec phaéomélanine abondante) ne sont pas conseillés car cela apporte de la phaéomélanine fautive. Il existe actuellement de bons oiseaux pour mener un élevage dans la bonne direction donc inutile de perdre du temps avec ces anciens types de bruns. Rappelons que le premier changement du standard date quand même de 1997 (soit 7 générations de canaris).
En ce qui concerne l’utilisation de ces bruns dans les mutations et après avoir testé l’accouplement entre phaéos et ces bruns puis croisement de retour sur les phaéos, je peux dire que les résultats sont des phaéos un peu trop clairs et avec un dessin aligné (le standard du phaéo demande en revanche un dessin écaillé). Donc pour le travail du phaéo et du brun pastel je conseille d’utiliser des bruns de l’ancien type pour faire les porteurs de phaéo ou les porteurs de pastel. En revanche les bruns actuels sont à utiliser pour faire les mutations à dessin strié comme le brun onyx.
Femelle brun rouge mosaïque
Elevage Darrigues - Photo Héry

 


04/01/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 47 autres membres