Chardonnerets et Canaris

La Fiche Technique du Crest

Il s’agit d’un canari assez difficile, qui convient uniquement a des aviculteurs expérimentés et dont il existe deux types, avec ou sans huppe : CREST ET CREST-BRED.
Ces dernières années, les éleveurs ont accompli de formidables progrès dans la sélection de cette vielle race.

Pays d’origine :
Grande-Bretagne, comté de NORFOLK.

Origine et histoire :
Ce canari ancien, issu de sujets NORWICH, a conservé une certaine ressemblance avec ses ancêtres. Aimant depuis toujours les exemplaires huppés, les Anglais tentèrent de créer un NORWICH a huppe (NORWICH CRESTED), sans néanmoins parvenir au résultat escompté. Il durent pour cela recourir aux Crest-bred, des sujets a tête lisse indispensables a la reproduction. Il s’avère en effet impossible d’accoupler huppés entre eux, la double huppe entraînant la naissance d’une progéniture au crâne ouvert, vouée a une mort rapide. Le Crest vit le jour vers la fin du 18eme siècle, avec le début des accouplements sélectifs entre NORWICHS et LANCASHIRES COPPY ; la race réussit a se stabiliser, mais ne fut codifiée qu’au siècle suivant en raison, surtout, des difficultés rencontrées pour fixer les caractères distinctifs.

Description de la race :
Ce canari revêt l’aspect d’un oiseau dodu, paisible et parfois même un peux gauche, en particulier chez les exemplaires huppés.

- la tête est soit huppée, soit lisse. Dans le premier cas, elle se compose de longues et larges plumes jaspées qui partent d’un point central pour retomber sur les yeux et le bec. La huppe doit être compacte. Sans frisures ni irrégularités. On préférera une belle huppe retombante a une huppe plate, même bien étoffée sur la nuque et régulière. La tête lisse se distingue par sa rondeur et la présence de sourcils fournis et serrés qui confèrent au sujet une sort d’expression maussade. Le bec et petit.
- Plus élancé que celui de son ancêtre NORWICH, le Crest a un dos large et bombé, fondamentalement cylindrique, a l’image du bouvreuil que les Britanniques prennent pour modèle. Le cou sera fort et plein afin de donner a l’oiseau une impression de puissance.
- La position est idéale quand le canari se tient constamment tendu dans la diagonale, semi-dressé à environ 40°.
- La coloration artificielle s’avère interdite, mais toutes les livrées naturelles sont admises. Les sujets symétriquement panachés sont très appréciés, tout comme les unicolores clairs a huppe foncée.
- La taille ne doit jamais se situer en dessous de 16-17cm. La préférence va aux exemplaires plus grands, qui ne remportent pas pour autant davantage de points. Les sujets plus petits se voient en revanche pénalisés. Pour le Crest, on emploie des bagues de type « C ».

Tempérament et qualités :
Canari paisible aimable, qui jouit d’un tempérament doux et confiant. Sociables et peu enclins a la bagarre, ces oiseaux cohabitent même durant la période en duel. Assez bon chanteur, le Crest s’apprivoise facilement.

Reproduction :
Canari peu prolifique qui manifeste de faibles dispositions pour l’élevage : il convient en effet souvent d’aider les sujets huppés en leur coupant les plumes pour leur permette de mieux voir leurs petits aux-quels doivent donner la becquées. Beaucoup d’éleveurs ont même recours a des parents nourriciers pour assister le Crest et lui fournir les moyens de mener a bien le sevrage des deux a trois nichées annuelles.
L’accouplement idéal Crest X Crest-bred produit des sujets avec ou sans huppe.
Pour obtenir d’excellents exemplaires a tête lisse, on peut procéder a un accouplement Crest-bred X Crest-bred. Il ne faut jamais chercher la formation d’une huppe plus importante en faisant reproduire deux Crest : comme nous lavons dit, la double huppe constitue un facteur létal.

Une particularité :
A l’instar des NORWICHS, les Crests sont des canaris sujets au lumps, c’est-a-dire a la formation de protubérances graisseuses et de plumes sur les ailles et le dos. La présence de gonflements du riche plumage peut signaler untel défaut. En concours, le juge peut demander éventuellement que l’on sorte l’oiseau de sa cage pour pouvoir l’examiner









30/12/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 47 autres membres